Imprimer

Des compétences transversales

Résumé de la méthode

Francis Tilman, Le GRAIN asbl, 13 juillet 2006


Francis Tilman de l’asbl Le Grain a participé à une recherche (avec le Centre Interfaces et les FUNDP) sur l’enseignement des compétences transversales. Cette recherche a permis de mettre au point une méthodologie pour l’appropriation de ces compétences non disciplinaires.

La méthodologie mise au point pour l’acquisition des comptétence transversales, issue de la recherche, ainsi que son application à une palette d’attitudes est disponible dans son intégralité sur le site de la Communauté française: http://www.enseignement.be. Un CD intitulé Des compétences pour la vie. Enseigner des compétences "négligées" reprenant ces éléments, est également diffusé par le Centre Interfaces (Rempart de la Vierge, 11 - 5000 Namur. Tel. : 081.72.51.97. Fax : 081.7251.98).

Pour se faire une idée de cette méthodologie, voici une présentation d’une formule plus courte que la démarche standard. Elle est conçue pour être réalisée dans le cadre d’une animation courte correspondant, par exemple, à deux périodes d’1h30. La démarche qui suit est utilisable, aussi bien à l’école que dans des formations et des animations dans le cadre de l’éducation permanente.

Comme cette démarche est une adaptation de la version plus complète, il est conseillé, pour bien en comprendre l’esprit et l’intention qu’il y a derrière chaque activité proposée, de lire la présentation détaillée.

La didactique exposée est illustrée pour la compétence "Bien utiliser un spécialiste".

1. Partir des représentations

L’idée essentielle ici est de faire exprimer aux participants leurs représentations de la compétence. Cette étape vise aussi à produire des matériaux concrets à partir desquels on va tenter de caractériser la compétence.

2. Essayer une première définition

Avec cette étape, nous cherchons à élaborer collectivement une définition de la compétence en lui trouvant ses caractéristiques (ses critères).

3. Adopter une définition élaborée de la compétence

Il s’agit à ce stade de confronter les caractéristiques trouvées par les élèves à celles trouvées par le formateur, par ailleurs, et de se mettre d’accord sur une seule liste. Celle-ci sert alors de référence pour l’examen de nouvelles situations dans lesquelles la compétence pourrait s’exercer.

Une comparaison est établie entre les caractéristiques élaborées par le groupe et celles apportées par le formateur. On établit les équivalences et les divergences entre les critères produits par les uns et les autres. De cette comparaison ressort une liste type.

4. Appliquer la grille à de nouvelles situations

A ce stade, on se préoccupe d’expérimenter le caractère transversal de la compétence, pour prendre conscience qu’il existe un grand nombre de situations dans lesquelles la compétence peut s’exercer et auxquelles on n’a pas pensé spontanément. Le formateur espère ainsi faire prendre conscience aux participants qu’ils pourraient mieux utiliser un spécialiste dans d’autres domaines de leur vie.

5. Approfondir et/ou évaluer

6. Investir la compétence dans sa vie

Le but de la démarche est d’élargir la capacité d’action des élèves en les rendant capables de mobiliser des compétences dans des sphères nouvelles de leur vie scolaire et so-ciale.