Un partenariat entre :

A partnership between :

 
FRANCE ITALIE BULGARIE     BELGIQUE
 
 

Plus de détails : <<<english version below>>>

Le Grain participe à un projet européen de recherche-action visant d’une part, à soutenir des dynamiques communautaires en lien avec l’aide alimentaire et d’autre part, à analyser leur impact sur les participants en termes de développement de compétences. Nous nous intéressons en particulier dans ce projet aux compétences favorisant l’émancipation des publics fragilisés et leur positionnement comme acteur de la transition alimentaire et de la défense d’une alimentation de qualité pour tous.

CETAL - Des compétences émancipatrices pour la transition alimentaire

De nombreuses expériences sont menées pour permettre aux personnes vulnérables d'avoir accès à la nourriture. Ces expériences permettent-elles de véritables évolutions et changements sociaux ? 

Le projet CETAL vise à explorer deux niveaux de questions : 

  • Ces expériences peuvent-elles améliorer la qualité de l'alimentation des populations ? 
  • Leur permettent-elles d'accroître leurs compétences en la matière, et donc de gagner en autonomie et en souveraineté ? En font-elles des acteurs d'une transition durable ? 

Ce projet de recherche-action met en œuvre une méthode basée sur l'activité communautaire afin de reconnaître et de développer les compétences des personnes en situation de vulnérabilité. Ce projet s'appuie sur des expériences locales autour de l'aide alimentaire, afin d'évaluer comment ces expériences contribuent à accroître les compétences des personnes en situation de précarité. 

L'objectif est de renforcer ces compétences afin d'émanciper les personnes, en prenant la sphère alimentaire comme point d’entrée. Il s’agit notamment d’appuyer la participation des femmes dans les sphères sociales et politiques. 

Le projet implique des volontaires, des professionnels et des bénéficiaires d'associations d'aide alimentaire, et visera environ 80 participants de quatre pays : France, Belgique, Bulgarie et Italie. 

En Belgique, l’expérimentation se fait en partenariat avec quatre acteurs de l’aide alimentaire au niveau local : Le Resto du cœur « l’Edelweiss » à Mouscron, l’accueil Botanique à Liège, la maison Croix-Rouge de Liège et l’épicerie sociale du CPAS de Les Bons Villers

Le partenariat international de ce projet est constitué de cinq organisations différentes issues de quatre pays européens: Léris de France, Le Grain ASBL de Belgique, Association Reflective Learning Bulgaria et BIO NETWORK ASSOCIATION de Bulgarie, ARCS APS - Arci Culture Solidali APS d'Italie. 

La réunion de lancement du projet CETAL a eu lieu en France en mars 2020. Les partenaires et les représentants des associations bénévoles impliquées se sont rencontrés pendant trois jours de formation et de mise en réseau, partageant leurs expériences et leurs attentes concernant le projet. Les activités se poursuivent pendant 24 mois, avec des formations, des ateliers, des réunions, des sessions nationales et transnationales. 

Les résultats attendus sont :

  • la réalisation et la diffusion du guide de formation "Animateur communautaire de la solidarité alimentaire" ; 
  • la formation des participants dans chaque pays ; 
  • l'identification des compétences initiales et la construction de l'outil de reconnaissance des compétences ; 
  • des ateliers d'expérimentation ; 
  • la cartographie des coopératives locales sur le système alimentaire ; 
  • la brochure des participants "Compétences pour tous" où sont rassemblées les compétences mobilisables dans ces expériences ;  
  • et enfin les recommandations dans un "Plaidoyer populaire". Ce dernier facilitera l'inclusion des concepts de précarité et de vulnérabilité dans les projets alimentaires visant à améliorer la qualité de la nourriture. 

Une fois le projet terminé, la diffusion du guide de formation et l'utilisation par les services de l'emploi et les associations du livret de reconnaissance "Compétences pour tous" sont prévues.

Le projet est financé par le programme Erasmus + de l'Union européenne.


- English version - <<<vers la version française>>>

CETAL - Emancipatory skills for Food Transition

Many experiments are conducted on giving vulnerable people access to food. Do these experiments allow true evolutions and social changes? CETAL project targets to explore two levels of questions:

  • Can these experiments improve the quality of people's food?
  • Do they allow them to increase their skill set on this matter, and therefore to gain autonomy and sovereignty? Do they make them actors of a sustainable transition?

This research-action project uses a method based on community activity in order to recognize and develop the skills of people in vulnerable situations. It is based on local experiments around food aid, to assess how these experiences contribute to increase people skills in precarious situations. 

The purpose is to empower these skills in order to emancipate people on food issues and other matters of their lives and, among other, to reinforce women's position in social and political spheres. 

The project involves volunteers, professionals and beneficiaries from food aid associations, targeting around 80 participants from four countries: France, Belgium, Bulgaria and Italy.

In Belgium, the experiment is carried out in partnership with four local food aid actors: Le Resto du cœur "l'Edelweiss" in Mouscron, the Accueil Botanique in Liège, the Red Cross house in Liège and the social grocery store of the CPAS in Les Bons Villers.

Five different organizations from four European countries constitute the partnership of this project: Léris from France, Le Grain ASBL from Belgium, Association Reflective Learning Bulgaria and BIO NETWORK ASSOCIATION from Bulgaria, ARCS APS – Arci Culture Solidali APS from Italy. 

The kick off meeting of CETAL project took place in France in March 2020. Partners and representatives of the voluntary associations involved met for three days of training and networking, sharing their experiences and expectations about the project. Activities are continuing for 24 months, including training, workshops, meetings, national and transnational sessions. 

The expected results are :

  • the realization and dissemination of the training guide “Community food solidarity facilitator”;
  • the training of participants in each country;
  • the identification of initial skills and construction of the tool for recognition of skills;
  • workshops of experimentation;
  • local cooperative mapping on food system;
  • Participants' booklet "Skills for all” where the skills that can be mobilized in these experiments are collected;
  • Popular Advocacy" Recommendations which will facilitate the inclusion of precariousness and vulnerability concepts into food projects aiming to improve the quality of food. 

Once the project is completed, the dissemination of the training guide and the use by employment services and associations of the "Skills for all" recognition booklet is expected.

The project is funded by the European Union Erasmus + programme.