Regards croisés

Manon Bertha, le Grain, juillet 2022

Ce hors-série de notre revue Akène constitue une étude dont la rédaction a été coordonnée par Manon Bertha sur base des apports de praticiennes de terrain. Deux sages-femmes,  Bénédicte de Thysbaert et Jacqueline Lavillonière, ainsi qu’une pair-aidante,  Pascale Fransolet, ont en effet apporté les témoignages et des constats de première main.

Dégenrer le « care » et politiser « le soin »

Le Grain tente à travers cette étude de maintenir le focus sur des compétences largement invisibilisées et pourtant qualifiées d’essentielles pendant la pandémie : celles du « Care » (« soin » au sens large, en français) défini par Joan Tronto dès 1993 comme « activité générique qui comprend tout ce que nous faisons pour maintenir, perpétuer et réparer notre “monde”, de sorte que nous puissions y vivre aussi bien que possible ».1 Le Care a été effectué historiquement par des femmes et d’autres personnes considérées comme inférieures dans la société. La philosophe et politologue propose de dégenrer le Care et de changer en même temps la position de nombreuses professions discriminées comme celles d’aide soignant.e ou d’infirmier.e.

La pandémie dépassée, face au productivisme dominant et au risque réel que cette activité humaine essentielle retombe dans l’oubli, Le Grain contribue à maintenir la lumière sur les activités humaines de soin, grâce à l’apport et à l’analyse de témoignages concrets.

Manon Bertha a choisi ici les fonctions de « sage-femme » et celle de « pair aidant » comme représentatives de cette lutte pour la reconnaissance.

lire l'étude

exemplaire papier au prix de 5 euros + frais de port éventuel

ak3 cover200 1ak3 cover200 1hs REZOcover 184 1akene2 cov200 1 1akene1 coverS 1cover AKmars2021small