Accueillons les ancêtres pour nourrir des pratiques de soin

ISFSC - Bruxelles

Cercle de réflexion, avec notamment Hamid Salmi et Reza Kazemzadeh

Les dépôts des ancêtres d’ici et d’ailleurs recèlent de ressources pour se soigner et prendre soin les uns des autres, dans les quartiers populaires et multiculturels. Au temps des ravages commis par les Modernes et l’hyper-individualisme, leur offrir l’hospitalité peut munir de façons de faire qui réparent le monde abimé et contribuent à construire ceux à venir.

Dans le cadre d’un projet PCI (Promotion de la Citoyenneté et de l’Interculturalité) conçu par Agenc’MondeS asbl, et mis en œuvre en partenariat avec le Grain asbl et l’ISFSC, sept étudiantes en 2e année Bachelier Assistant Social de la Haute Ecole ISFSC, aux ancêtres du Maroc et de Turquie, ont enquêté à la découverte de pratiques dans des quartiers bruxellois, et en ont fait le récit des façons de faire, de leurs effets et des liens qu’ils nouent. Les registres sont variés : calmer un bébé qui pleure, chasser une frayeur, soigner des infections, des maux de tête, des verrues, traiter les poux…

Le 22 juin, ces récits seront présentés, et d’autres acteurs des soins communautaires raconteront comment les ancêtres nourrissent leurs pratiques (du potager urbain à l’accueil des migrants, des soins aux personnes âgées isolées à la clinique en milieu précarisé…).

Une alliance entre une approche anthropologique, systémique et « ethnopsy » avec les savoirs populaires autour du soin est-elle possible ? Expérimentons un dispositif de médiation interculturelle pour la transmission des héritages et leurs agencements aux pratiques sociales et aux soins communautaires. Pensons ensemble aux ressources des ancêtres, au service d’une composition des façons de faire où l’on prend soin les uns des autres, dans un monde habitable.

Le colloque lui-même sera précédé (de 13h00 à 15h00) par un groupe de parole avec les étudiantes et les intervenants au colloque, animé par Hamid Salmi, ethno-thérapeute qui met en lumière les trésors des dépôts enfouis en chacun. À 15h30, débutera un grand cercle de réflexion ouvert à tous.

Programme

15h10 Accueil

thé à la menthe et pâtisserie

15h30 Présentation du Dispositif

Olivier Ralet (Agenc’MondeS) dira quelques mots d’ouverture et de remerciements 

Véronique Georis (le Grain) explicitera le dispositif d’enquête collaborative mis en œuvre

15h45 Présence des ancêtres : récits

Les étudiantes de l’ISFSC : Zineb Acha, Yasmine Ezzehani, Serenay Kavlak, Faiza Chahbouni, Samira Massaoudi, Dina Absissan, Soukaïna Ben Haddou, feront le récit de leurs enquêtes

16h15 • Des participants, actifs sur le terrain des soins communautaires, parleront de leur expérience :

  • Abdelillah Esdar, dont le père et les aïeux étaient paysans du Souss imbibés de spiritualité soufie, mène une action « Du potager à l’assiette » avec des petits citadins ;
  • Carla Goffi, aux ancêtres italiens, activiste pacifiste de longue date, anime une aide joyeuse et solidaire aux trans-migrants ;
  • Fatima Maher, entrepreneure sociale  aux ancêtres marocains, prend soin avec d’autres de personnes âgées isolées ;
  • Hamid Salmi, né en Kabylie, immigré à Oran puis en France, prend appui sur sa propre histoire comme ethno-thérapeute ;
  • Reza Kazemzadeh, exilé d’Iran, puise dans son histoire la force de sa pratique clinique ;
  • Olivier Ralet a des « ancêtres d’adoption » d’un village du centre du Maroc, qui l’accompagnent dans la médiation des mondes à Bruxelles et en Wallonie ;
  • Véronique Georis, anthropologue et systémicienne, avec une longue expérience de l’accompagnement des jeunes en milieu multicuturel, qui a préparé les micro enquêtes autour des pratiques de soin avec les étudiantes.

  • Sylvie Toussaint (ISFSC), Professeur et Coordinatrice BAC2 et 3 Assistant social, dans une Haute Ecole très multiculturelle dont les ancêtres tant des enseignants que des étudiants, alimentent la pédagogie.

16h45 pause

17h Décodages « ethnopsy » et systémique des ressources des ancêtres dans la médiation interculturelle 

Olivier Ralet (Agenc’MondeS), philosophe des sciences et chercheur sur les mondes contemporains de la guérison, tentera une approche « ethnopsy » des pratiques présentées, dispositifs d’influence qui soignent en agençant des actes, des intentions, des invocations et des matières (eau, feu, sel, pierres, miel, thym, vinaigre, savon noir…), dans leurs effets, les liens qu’ils nouent, les rapports ou non avec la médecine moderne…

Hamid Salmi, praticien des groupes de parole et des thérapies ethnopsy, Reza Kazemzadeh, clinicien systémique en milieu précarisé, et les autres participants interagiront sur les différentes formes de dispositifs de guérison, et les possibilités de les agencer, avec respect et discernement, aux pratiques dans les quartiers populaires et multiculturels, en lien ou non avec la médecine conventionnée.

17h30 L’accueil des ancêtres pour construire les mondes à venir

Hamid Salmi, et Reza Kazemzadeh, tous deux grands connaisseurs des mondes contemporains de la guérison, penseront avec nous aux ressources des ancêtres pour construire de nouveaux mondes habitables et terrestres. Ils seront mis au défi d’une brève synthèse, et de voir ce qui aura émergé comme pistes des récits pour expliciter l’intérêt d’inviter les ancêtres et de les mettre au service d’une composition des mondes où l’on prend soin les uns des autres, pour ravauder un monde abîmé, et en construire d’habitables.

Pensons ensemble : Echanges de questions/réponses, interactions et partages de réflexions entre les étudiantes, Hamid Salmi, Reza Kazemzadeh, Olivier Ralet, Véronique Georis, Sylvie Toussaint, les autres participants, et le public.

18h15 - Clôture

Sylvie Toussaint (ISFSC), fera le lien entre ces pistes et la formation participative des étudiants du Bachelier Assistants Sociaux par la Haute Ecole.

Une collaboration de

agm-logo
logo-isfsc
LeGrain_Logo

avec le soutien de

pci2023
Logo_FWB

Recherche