cover AKmars2021 1

Quelles pratiques de soin pour (re)faire société ?

Masques, gestes barrière, distanciation sociale, pass sanitaire, vaccin… On connaît la chanson et on n’en peut plus ! Depuis maintenant presque deux ans, un virus minuscule, même pas vivant, sème le doute et la terreur…

Mais la santé est bien plus que l’absence de maladie, c’est notre fil conducteur tout au long de ce numéro 1 de notre revue Akène de rentrée.

L’humain, pour vivre sa vie, a besoin de relations, d’échanges, de projets, d’art, d’amour, de sens… La liste n’est ni ordonnée ni exhaustive.

Véronique Georis nous emmène sur les traces du célèbre psychiatre catalan Tosquelles et nous présente le travail de Gwendolyne, accueillante couturière, qui pratique la psychothérapie institutionnelle dans son atelier où on ravaude les tissus et les psychés.

Martine De Keukeleire nous fait découvrir un tout nouveau modèle d’habitat coopératif inclusif développé à Forest, et baptisé CALICO. Il comporte différents volets et parmi ceux-ci, un lieu où se rejoignent la vie et la mort : Pass-ages, la maison de naissance et de mourance.

Béatrice Bosschaert nous sensibilise à l’importance du Spiritual care et nous présente le réseau Resspir, créé en vue de sensibiliser et d’outiller les soignants à la prise en compte de la dimension spirituelle de la santé et du soin.

Bruno Uyttersprot nous démontre quant à lui comment on peut guérir par l’école, « ce lieu de recouvrance et d’accomplissement ».

Prenant le temps d’analyser la gestion qui est faite de la pandémie dans un monde moderne devenu allergique à l’insécurité, Jean Furtos et Xavier Briké développent les thèmes de la précarité inhérente à la condition humaine et du biopouvoir, dans une introduction à l’ouvrage « Pandémie et biopouvoir. La nouvelle précarité contemporaine » écrit par Jean Furtos et paru en 2021 aux éditions Rue d’Ulm.

Céline Lambeau enfin, attirant notre attention sur l’importance de soigner les soignants, nous fait pénétrer dans l’univers artistique de Nathalie Jamaer, pianiste, peintre et thérapeute, qui met au point des routines d’auto-soin inspirantes.

Hors cadre, dans une carte blanche artistique qui clôt ce numéro 1, Gaëtan Wittamer nous propose sa vision d’un arbre, refuge vivant essentiel à notre bien-être.

L’ensemble du numéro est agrémenté des photographies d’Héloïse Berns.

Bonne lecture, bonne rentrée ! lire la revue

quiNous sommes un collectif pluraliste d’acteurs de terrain, de praticiens-chercheurs en sciences humaines et de pédagogues spécialisés dans la construction d’interventions, d’analyses et d’outils permettant d’une part de mieux comprendre les réalités et enjeux contemporains des rapports sociaux et, d’autre part, d’influer sur ceux-ci dans une visée d’émancipation pour tous.

Par notre travail, nous souhaitons pointer et comprendre les mécanismes qui empêchent l’émancipation et, à contrario, ceux qui la permettent ou la favorisent en mettant en débat une diversité de points de vue, en analysant des discours et des pratiques, en se mettant à l’écoute des terrains du social et en privilégiant une approche pluridisciplinaire. lire la suite

sur facebook: https://www.facebook.com/legrain.1980